Prêt immobilier : que sont les garanties incapacité, invalidité et décès ?

Bien souvent, les banques exigent une assurance emprunteur pour concéder un prêt immobilier. Celle-ci garantit le remboursement des échéances en cas de perte d’autonomie, de décès ou d’invalidité. Toutes les conditions de garanties sont précisées dans le contrat d’assurance.

La garantie incapacité de travail temporaire

Comme son nom l’indique, cette garantie concerne une incapacité temporaire de travailler. Elle peut faire suite à une maladie ou un accident. Mais pour que la garantie fonctionne, l’inaptitude doit être totale.

Attention, les contrats d’assurance comportent généralement des exclusions. La pratique d’un sport dangereux peut en faire partie. On recense également les maladies dues à l’alcool et aux drogues. Si l’incapacité temporaire de travail ne résulte pas d’une exclusion, l’assureur rembourse les mensualités du prêt immobilier dans les conditions stipulées au contrat.

La garantie invalidité permanente

L’invalidité permanente peut être totale ou partielle. Dans le premier cas, il signifie que l’assuré ne pourra définitivement plus exercer d’activité professionnelle. L’indemnisation aura lieu après une évaluation du taux d’invalidité de l’emprunteur. Celle-ci sera réalisée par un médecin désigné par l’assureur. Le barème médical sur lequel s’appuie cette évaluation est propre à chaque assurance emprunteur. C’est donc sur cet outil que l’on s’appuie pour déterminer si l’invalidité est partielle ou totale. Là aussi, une évaluation doit être réalisée par un médecin.

Attention, la garantie invalidité permanente partielle peut être souscrite uniquement en complément d’une garantie invalidité permanente totale. De plus, elle n’est pas proposée par tous les assureurs.

La garantie décès

Tous les contrats d’assurance de prêt renferment une garantie décès. Elle s’applique donc en cas de décès de l’emprunteur avant un âge limite déterminé au contrat. L’assureur rembourse le capital restant dû à la date du décès.

Attention, certains contrats imposent un délai de carence. De plus, des exclusions de garantie peuvent être prévues.

La garantie perte totale et irréversible d’autonomie

Elle s’applique lorsque l’emprunteur est en incapacité totale et définitive d’exercer une activité professionnelle. Celui-ci est alors contraint de solliciter l’aide d’une personne pour réaliser tous les gestes du quotidien. La pension d’invalidité provenant de la Sécurité Sociale peut également représenter une condition.

Cette garantie peut couvrir toute la durée du prêt ou cesser à un âge défini au contrat. Si toutes les conditions sont réunies, l’assureur rembourse les mensualités du prêt restantes.